SECALT - TRACTEL
Pulvermühle / Luxembourg

Site officiel: www.tractel.com


Usine de Pulvermühle SECALT - TRACTEL (Photos: 26.7.2005 jmo)

SECALT en 1964 SECALT en 1995


Historique - Geschichtlicher Überblick
5.6.1948

Constitution de la Société SECALT S.A. - Société d'Etudes et de Constructions d'Appareils de Levage et de Traction, S.A. le 05/06/1948 (Mémorial n°57 du 11/08/1948). L’objet de la société était l’exploitation d’un brevet, celui du Tirfor (un treuil à câble et à levier manuel) qu’un industriel de Vichy, Pierre Medawar, avec l’aide d’un ami, Jacques Arizzoli, avait acquis pour un certain nombre de pays dont, dans un premier temps, le Benelux et l’Allemagne.
L’atelier a d’abord démarré au Grund, dans un local de 80 m², de l’ancienne Manufacture de gants Geiershöfer, Grund

Capital: 300.000 LUF: 18000 actions sans désignation de valeur nominale

 
Pierre Medawar, le fondateur
1.4.1948 Rodolphe Tanson (* 1927 à Eupen, fils de J.-P. Tanson, Pee-Wee, Degisne père et fils, Bruxelles, CEODEUX, 1.4.1948: stage de 8 jours chez Tractel à Paris, fabrication de pièces e.a. chez J.-P. Tanson, Grund, utilisation de la presse de Neo-Luma, Pulvermühle, assemblage au local à l’ancienne Manufacture de gants Geiershöfer au Grund de 3 Tirfor pour la 1. FIL à Luxembourg du 19.6-4.7.1948, 1962-65: Unitral S.A. Paris)
   
1949 Installation à Pulvermühle dans une partie des locaux qui appartenaient à l’ancienne Manufacture de Draps et Tricots qui avait été saisie par les Nazis et transformée en une société allemande Neo-Luma, placée sous séquestre après la guerre.
   
1952 Le développement est très rapide. Des filiales sont créées en 1952 en Allemagne (Greifzug GmbH), aux Etats-Unis (Griphoist Inc.), au Brésil (Cidam) et en Afrique du Sud (Tralic Industries Pty Ltd).
8.1952 La société Secalt porte son capital à 1,2 Millions de LUF
7.1955 La société Secalt porte son capital à 3 Millions de LUF
6.1957 La société Secalt porte son capital à 6 Millions de LUF
1958

SECALT fête ses 10 ans d'existence

Visite du Prince Jean

   
1958 Secalt acquiert les immeubles et les terrains (2,5 ha) de l’ancienne Manufacture de Draps et Tricots en liquidation.
   
1960 Brevet d'invention - Sperrklinke für Lasthaken; M. Rodolphe Tanson, à Luxembourg
   
Début années 60
Le tirfor sur le chantier du Pont rouge, à Luxembourg-ville
   
16.05.1966 Le capital de la société, initialement de 300 000 LUF, est réévalué plusieurs fois par incorporation des réserves jusqu’à atteindre 36 Millions LUF en 1966
Fin 1966 Pierre Medawar décède prématurément et Jacques Arizzoli devient Administrateur Délégué
 
   
Janvier 1970
M. Jean-Claude Trutt rejoint la société pour prendre progressivement la Direction générale de l’ensemble du groupe.
   
<=1.1971

SECALT exploite depuis quelque temps un ordinateur qui contrôle le lancement et l'allure des fabrications et prend en compte toute la facturation. L'ordinateur n'étant jusqu'ici pas entièrement chargé par son exploitation propre, SECALT loue également ses services à d'autres entreprises luxembourgeoises. Au cours de cette année l'ordinateur doit progressivement prendre en charge toute la comptabilité financière et analytique de la société.

(EI: 1.1971)

   
 
Secalt commence alors se diversifier rapidement : elle va d’abord développer (en 1975) un treuil à câble motorisé pour passerelles volantes et plates-formes suspendues qui sera fabriqué par sa filiale allemande de Bergisch-Gladbach. Dix ans plus tard le groupe va devenir leader mondial pour ce genre d’équipements.
Treuil d'échafaudage Tirak Passerelles volantes

 
   
11.09.1975 La société Secalt porte son capital à 56 Millions de LUF et se scinde en apportant ses biens situés à Schleifmuhl à 2 nouvelles sociétés : Société Immobilière de la Vallée et Scierie de Schleifmuhl. La Scierie est absorbée par l’Immobilière en 1977, les immeubles et biens sont vendus en 1980 à la Commune de Luxembourg qui souhaite créer un parc de récréation et la société Immobilière de la Vallée est mise en liquidation, puis clôturée en 1983 (11/07/1983).
   
1980

Nouvelle diversification

Secalt démarre la fabrication d’appareils d’entretien des façades installés d’une manière permanente sur les toits des immeubles.

Exemple: Installation de la Caisse de Maladie – Luxembourg

1983 Secalt est cédée à la société française Tractel S.A. (Montreuil - France) qui est engagée depuis l’origine dans les mêmes activités que Secalt, mais sur d’autres territoires (Tractel a alors des filiales en Grande-Bretagne, en Italie et en Espagne).
1985 Mais Tractel éprouve des difficultés financières et une restructuration prend place en mai 1985 : les anciens actionnaires de Secalt reviennent partiellement, un holding est créé au Luxembourg (Tractel Group Holding) qui contrôle à la fois Secalt et Tractel ainsi que leurs filiales et une société de management est constituée, également au Luxembourg, Tractel Group Management, dont M. Jean-Claude Trutt est nommé gérant statutaire.
A partir de ce moment l’histoire de Secalt se confond avec celle du groupe Tractel.
1990 Le groupe Tractel est repris par une opération de LMBO (Leverage Management Buy Out) organisée par M. Trutt et un certain nombre de dirigeants du groupe. La Direction générale reste au Luxembourg.
1990
Visite du Grand-Duc héritier Henri
1991
Le groupe rachète une société canadienne, la société Swingstage Ltd. de Toronto, leader en Amérique du Nord du marché des installations d’entretien des immeubles, ce qui permet au groupe de devenir n°1 mondial également dans ce domaine et, en même temps de renforcer son activité aux Etats-Unis.
   
1992
Visite du Grand-Duc héritier à la filiale américaine du Groupe (Boston)
   
1996

Nouvelle diversification:

les équipements de sécurité individuels et collectifs contre la chute (travaux en hauteur).

   
1998
Les 50 ans de Secalt - 50 Joër Secalt 1948 - 1998

avec le Ministre Goebbels

réception par le Grand-Duc

   
janvier 2001 Un nouveau directeur général, M. Denis Pradon, succède à M. Jean-Claude Trutt et fin 2001 un deuxième LMBO est mis en place. La direction générale continue à être effectuée à partir du Luxembourg et c’est également au Grand-Duché qu’est implanté le holding de contrôle du groupe.
   
  Le groupe Tractel est constitué aujourd’hui d’une vingtaine de sociétés implantées dans une quinzaine de pays à travers le monde.
   
2016 Déménagement: Tractel Secalt S.A. rue de l'Industrie L-3895 Foetz
   
   
   
 
Sources photos: Jean-Claude Trutt, jmo

Produits - Produkte
    Début production   Fin production
  Ses produits se classent en quatre groupes : levage et manutention, accès suspendu temporaire (treuils d’échafaudage et passerelles volantes), accès suspendu permanent (installations d’entretien des façades des immeubles), équipements de sécurité anti-chute.      
         

Tirfor super (1,5 t), Greifzug (BRD / Dr. Bellow), "Luxemburger" (DDR - Ostdeutschland / Herr Moutrier de SOGEQUIP / Luxembourg)

    1985

Levage

le tirfor lors de la tempête de Noël 1999

     


Accès suspendu

passerelles volantes

     

Accès suspendu spécial

entretien des ponts (pont du Tage – Lisbonne)

     


Accès suspendu spécial

entretien des ponts (pont Ting Kao – Hong-Kong)

     

Appareils d’entretien de façades

Keppel Tower – Singapour

     

Appareils d’entretien de façades

City Center Botanic – Bruxelles

     

Appareils d’entretien de façades

Chambre de Commerce – Luxembourg

     
Treuil d'échafaudage Tirak      

Appareils d’entretien de façades

(lavage de vitres)

Exemple: Installation de la Caisse de Maladie – Luxembourg

     
         


Equipements de sécurité individuels et collectifs contre la chute (travaux en hauteur)      

Cantine
Infirmerie
Atelier fabrication
Ancienne Usine SECALT - TRACTEL, Pulvermühle (Photos: 19.7.2016 jmo)





Usine de Pulvermühle SECALT - TRACTEL (Photos: 26.7.2005 jmo)

In der DDR wurde der von SECALT in Pulvermühle produzierte TIRFOR "Original Luxemburger" genannt.

Les Allemands de l'Est ont pris l'habitude d'appeler le Tirfor produit par la SECALT à Pulvermuhle "Luxemburger", soit parce qu'ils ne connaissaient pas beaucoup d'autres produits venant de Luxembourg et que celui-ci était un produit plutôt original, soit parce que celui qui les leur vendait était le Luxembourgeois Moutrier également un peu original.

Il se trouve que Secalt avait eu la licence Tirfor pour deux pays d'Europe de l'Est: la Pologne et l'Allemagne de l'Est. Ce qui fait que tous les ans Secalt exposait aux foires de Poznan et de Leipzig (pour avoir des quotas). Et le délégué s'occupant de ces foires était le Luxembourgeois, M. Fernand Moutrier qui était en même temps le gérant de la société de distribution de matériel de levage Sogequip au Luxembourg, qui appartenait aux actionnaires de Secalt. (Source: jct)

Encore de nos jours, "Original Luxemburger" , "Luxemburger" est utilisé comme terme générique pour tout "Flaschenzug / Kettenzug" en Allemagne de l'Est, comme le montre l'annonce suivante:

Flaschenzug / Kettenzug / Luxemburger aus DDR Produktion (VEB Sächsischer Brücken und Stahlhochbau TaKraf Dresden). Herstellungsjahr ist 1989. Typ: HZ 1 / HZ 1 L. Masse : 12,4 - 14 kg, Hub : 1,35 - 2,85 m ; auf dem Typenschild steht weiterhin 1 t.




1955 - SECALT S. A. Luxembourg-Pulvermuhl - TIRFOR - Appareil de levage et de traction. - Luxembourg - Dans: "Luxembourg – Au service du Congo" - Publié par le Service d’expansion économique avec la collaboration de la Fédération des industriels, 1955, Imprimerie Bourg-Bourger, Luxembourg (Collection Charles-Louis Aschman)


TIRFOR-SUPER - SECALT S.A., Luxembourg (Collection: Marcel Schlim)


TIRFOR-SUPER - SECALT S.A., Luxembourg - Pulvermuhl - 1950 (Dans: Les fabrications métalliques au Grand-Duché de Luxembourg - 1950)


Bibliographie
  Titel - Titre
Author - Auteur - Autor
Date
Edition - Verlag
Contents - Contenu - Inhalt
Pages - Seiten
ISBN
    Tanson Rodolphe          
  De "simples tisserands" aux "barons du drap": les Godchaux Jeck Marc 22.5.2003 Luxemburger Wort - Die Warte 43e année Numéro 17/2037      
 
Monuments historiques de l'industrie luxembourgeoise
Denkmäler Luxemburger Industriekultur
Schumacher Jean-Claude 1996

Service des Sites et monuments Nationaux Luxembourg

Staatliches Amt für Denkmalpflege Luxemburg

  143 2-919883-00-3

L'industrialisation du Luxembourg de 1800 à 1914

Guide du visiteur

Mousset Jean-Luc

1988

1994

Musée national d'Histoire et d'Art - Luxembourg   181  
Pulvermühl im Laufe der Zeit Hoffmann Hubert 1963 der Ortschaft gewidmet zu ihrem 500-jährigen Bestehen      

Luxembourg

Au service du Congo

Publié par le Service d’expansion économique avec la collaboration de la Fédération des industriels 1955 Imprimerie Bourg-Bourger, Luxembourg.      
Les fabrications métalliques au Grand-Duché de Luxembourg Groupement des constructeurs et fondeurs du Grand-Duché de Luxembourg - GCFL 1950     102  
 

Rund um die luxemburger Textil-Industrie

Pulvermühl und Schleifmühl

M.R. 21.10.1934 A-Z No 44 Jahrgang 1   22-23  

Liens / Links
Metallverarbechtungsbetrieber / Industries de la transformation des métaux / Metallverarbeitende Industrien

This is not the official page of this company. Any information or picture completing these pages is welcome! For more information just send us an e-mail.

Ceci n'est pas la page officielle de cette firme. Toute information ou photo pouvant compléter ces pages est la bienvenue! Pour des informations supplémentaires, veuillez nous envoyer simplement un e-mail.

Dies ist nicht die offizielle Seite dieser Firma. Jede Information oder jedes Foto, welche(s) diese Seiten vervollständigen, ist herzlich willkommen! Für mehr Informationen, senden Sie uns einfach eine E-mail.

 

Created by / Créé par / Copyright: jmo