Rodanger Schmelz
Usine de Rodange - MMR
Hüttenwerk Rodingen
D'Héichiewen
Les hauts-fourneaux
Die Hochöfen


Vue aérienne de l'Usine de Rodange (Collection: industrie.lu)

 

Historique - Geschichtlicher Überblick
   
21.6.1878

Mise à feu du premier haut-fourneau, dont la construction fut déjà achevée en 1874 (retard suite à une période de dépression économique)

   
1880 Mise à feu du haut-fourneau 2: 43.000 t/an
   
   
   
   
? - ? M. Ernstmeier, chef de fabrication
   
7.5.1885 - 1887 Henri Muller, ingénieur à Burbach, chef de fabrication
   
   
1.9.1887-31.1.1891 Emile Mayrisch, chef de fabrication aux hauts fourneaux aux usines de Rodange
   
? - ? Laventurier, chef de fabrication
   
   
1893 ? - 1896

Tockert Nicolas, chef de fabrication à Rodange, venait de Dommeldange

1896: retour à Dommeldange

   
1897 Mise à feu du HF III
   
10.6.1899

M. Jean-Pierre Hardt, directeur-gérant de la société anonyme des hauts-fourneaux de Rodange, demeurant à Rodange, agissant a) en nom personnel, b) en sa dite qualité de directeur-gérant de la société anonyme des Hauts-Fourneaux de Rodange, actionnaires-fondateurs de la S.A. des Usines et Fonderies de Rodange

   
20.5.1899

Charles Libotte, entre comme chef de fabrication au service de l'Usine de Rodange

   
   
   
27.4.1905


Fusion avec la société belge Ougrée-Marihaye: Division de la S.A. Ougrée-Marihaye

   
1907 Die Arbeiten am Stahlwerk Rodingen schreiten rüstig voran. Herr Ingenieur Flohr hat vergangene Woche seinen Posten hier angetreten.

Die Rodinger Geschäftsleute erleben eine große Enttäuschung. Fast sämtliche Arbeiter, die am Stahlwerke und an den Hochöfen beschäftigt sind, wohnen im nahen Athus auf belgischem Boden.

(LW: 1.10.1907)

   
   
1910

Modernisation  de la division Hauts-Fourneaux et construction d'un quatrième haut-fourneau

   
vers 1911/1913 ?
Mise à feu du HF 2 par Mme Van Hoegaerden vers 1911/1913 (Archive MMRA)
   
   
 


Inauguration et mise à feu du HF 6 (?) - vers 1910/1913 (Archive MMRA)

  1. Charles Libotte, directeur technique
  2. Julien de Spirlet, chef de service HFx
  3. Mlle Lucie Fischer, marraine
  4. M. ...
  5. Gustave Prussen, chef de fabrication HFx
  6. Perrot, ingénieur à la centrale
  7. Mme Joseph Fischer
  8. Joseph Fischer, directeur-gérant
  9. Van Hoegaerden, directeur-général d'Ougrée-Marihaye
  10. Jemmy Becker, chef d'Etudes
1913

Ausschachtungen zur Herstellung eines Hochtiefbehälters durch die Tiefbaugesellschaft Züblin im Hüttenwerk Rodingen. Durch einen höchstwahrscheinlich dadurch entstandenen Erddruck stürzte ein zirka 12 m hoher aus Cement hergestelter Erzbehälter um und schlug auf die Windleitung der Hochöfen 1 und 2 und die beiden Öfen mußten außer Betrieb gesetzt werden. Auch die Drahtseilbahn wurde zerstört,

(LW: 12.5.1913)

   
1913 4 hauts-fourneaux / Hochöfen
1913 5 hauts-fourneaux
   
1914-1915 Usine mise au chômage?
   
1918 Gustave Prussen, ingénieur - chef de service des hauts-fourneaux
   
   
18.12.1920

Accident mortel aux Usines de Rodange de Gustave Prussen - Origer, ingénieur - chef de service aux Usines de Rodange

   
1920 - 1935

Tolly Boris, ingénieur, chef de service HFx à l'Usine de Rodange

   
   
9.1926 - ?

René Reisdorf, wird Hochofenchef, Ingenieur (er war vor etwa 3 Jahren von hier nach Ougrée versetzt worden)

(OMZ: 4.9.1926)

   
   
<=1927 Derclaye, directeur du service des hauts-fourneaux de Rodange
   
   
<=1929 Tolly, ingénieur, chef de service HFx
<=1929 Van Campenhout Philippe, ingénieur, HFx
<=1929 Nickels, ingénieur, HFx
<=1929 Noel, ingénieur, HFx
<=1929 Rondet Marius, ingénieur, HFx
<=1929 Reisdorf René, ingénieur, HFx
<=1929

Schaul, ingénieur, HFx

   
 
   
   
   
<=1942

Schaul Alex, Hochofenabteilungschef, tél: 9047

   
1943-1949 Reconstruction du HF I (diamètre de son creuset: 5 m)
   
   
1949

5 hauts-fourneaux (dont 2 de grande capacité) / Hochöfen

   
   
1953 Installation d’une soufflante de 2.200 m³  pour les hauts-fourneaux
   
29.3.1954 Mise à feu du HF I
   
vers 1957

5 hauts-fourneaux (1.680 t fonte / jour)

   
vers 1958 MATHIEU, chef de service HF fabrication à Rodange
   
22.9.1961 Mise à feu du HF II reconstruit (diamètre de son creuset: 5,2 m)
   
   
? - ? Mathieu (Guillaume ?), chef de service hf
   
25.9.1966 Mise à feu du nouveau HF I (diamètre de son creuset: 5,2 m)
   
   

1969

Les 5 hauts-fourneaux sont capables de produire 2.000 t de fonte / jour

   
2.8.1975 Mise en veilleuse du haut-fourneau II
   
   
1978 ARBED entre dans le capital de MMRA et détient 25,2% des actions. Elle exerce également la Présidence du Conseil d'Administration et la fonction d'Administrateur Délégué. Il est décidé d'arrêter les minières, les hauts-fourneaux et la fonderie.
8.1978

Stilllegung eines Hochofens und einer Sinteranlage in Rodingen

(LL: 11.8.1978)

   
11.1978 ?

Stilllegung der 2 letzten Hochöfen und der 2. Sinteranlage in Rodingen

(LL: 11.8.1978)

   
   
 
MMR, Robert REDER

 


Usine de Rodange -1967 (Photo: Marcel Schlim)


L'ancienne usine de Rodange (Photo: Louis Roth)


Hauts-fourneaux de Rodange (Photo collection Famille Greul)


Le transporteur aérien (Photo: Louis Roth)


Le transporteur aérien et les silos de recette des minérais (Photo: 1963 Louis Roth)


Le Transporteur aérien (Photo: Louis Roth)


Silos de coke devant les hauts fourneaux (Photos: Louis Roth)


(Photos: Louis Roth)


Appareil de mise en stock de minerais au parc d'homogénéisation (Photo: 1963 Louis Roth)


Station d'agglomération (Photos: 1963 Louis Roth)


L'aggloméré sur le refroidisseur (Photo: 1963 Louis Roth)


Usine de Rodange, vue côté Athus (Photo: Louis Roth)


La nouvelle turbine à gaz de 7500 kW à la Centrale électrique des hauts fourneaux (Photo: mars 1959 Louis Roth)


Schlackenabstich am Hochofen V (Photo: Louis Roth)


La fonte (Photo: Louis Roth)


LiM Logging, Rodange, 1 rue de l'Industrie dans l'ancien réfectoire des Hauts Fourneaux (Photo: 2.3.2016 jmo)
<=1981: Informalux / Telindus



Le nouveau réfectoire des Hauts Fourneaux (Photos: juin 1957 Louis Roth)



Le site de l'Usine de Rodange: fonderie - moulin à scories - laminoirs - aciérie - hauts.fourneaux - 9.1956 (Dessin: Pol Collette; collection: Marcel Schlim)


Les hauts-fourneaux de l'Usine de Rodange: ballastière, centrale, réfectoire HFs, briqueterie, portail HF, ateliers, magasin, locomotives - 1956 (Extrait du dessin: Pol Collette; collection: Marcel Schlim)


Pont entre le site des hauts-fourneaux et le site Aciérie-Laminoirs vers 1955 (Collection: Robert REDER)


Usine et Laminoir Rodange - 1936 (Carte postale: Editeur: H. Chansay-Ney, Athus; collection industrie.lu)


L'Usine de Rodange vue d'Athus, rue de Rodange - Cordonnier Marcaccini (Carte postale: Edition d'Athus - Photo Dessart; collection industrie.lu)


Usine de Rodange (Collection: Marcel Schlim)


Hauts-fourneaux d'Ougrée-Marihaye - vers 1924 (Brochure Grandes Fêtes Rodangeoises du 24 Août 1924, Imprimerie M. Huss, Luxembourg, collection: Collection: Marcel Schlim)


Usine de Rodange
(Carte postale: Maison de gros P. Houstraas, Luxembourg & Metz; No 4 ; Collection: industrie.lu)


Hauts-fourneaux de Rodange - vers 1928 (Carte postale: Edit. R.Chansay, Rodange; collection industrie.lu)


L'Usine de Rodange - vers 1911 (Extrait de la carte postale: Georg Stilke, Brüssel, 40 rue des Croisades; collection industrie.lu)


Rodange - L'usine, vers 1911 (Carte postale: Editeur: G. Marchand, Athus; collection: Ed Federmeyer)


L'Usine de Rodange - vers 1911 (Carte postale: H. Chansay, imprimeur-éditeur Athus; collection industrie.lu)

 


Rodange - Les usines, vers 1909 (Carte postale: Fr. Becker, Hôtel Terminus, Rodange; collection industrie.lu)


L'Usine de Rodange - vers 1909 (Carte postale: Série H N° 1 Collection V. Kremer, coiffeur Longwy-Haut; collection industrie.lu)


Rodange - L'Usine vers 1908 (Carte postale: 14188 H. Chansay, imprimeur-éditeur Athus)


Les Hauts-Fourneaux de Rodange - vers 1906 (Carte postale: collection industrie.lu)


Gare Rodange vers 1906, à gauche l'Usine de Rodange (Carte postale)


Usine de Rodange vers 1906: Les Hauts Fourneaux (Carte postale collection: Marcel Schlim)


Gare Rodange vers 1906, à gauche l'Usine de Rodange (Carte postale)


Hauts-Fourneaux de Rodange (Carte postale: collection industrie.lu)


Usines de Rodange - < 12.1903 (Carte postale: collection industrie.lu)


Hauts-fourneaux de Rodange (Carte postale: Charles Bernhoeft, Luxembourg N° 237; collection industrie.lu)


Der explodierte Hochofen Rodinger Hüttenwerk - 4.11.1899. (Aus: Daten aus der Luxemburgischen Eisenindustrie, n° XI. - Zusammengestellt von Camille Aschman, A-Z,1935 - Collection famille Aschman-Bodson)
Cette explosition était due à l'inflammation de carbone pulvérulent provenant de la dissociation du CO2 par le carbone du coke dans le haut de la cuve; cet accident se produit souvent après un long arrêt du fourneau pendant lequel le feu monte dans la cuve; pendant cet arrêt il se produit souvent un accrochage dont la chute ultérieure provoque l'inflammation instantanée du carbone pulvérulent. C'est un cas analogue à celui de l'inflammation instantanée de poussiers de charbon dans les charbonnages. (Dans: Revue Universelle des Mines - N° 7 - 1942 ; Collection: industrie.lu)


L'Usine de Rodange (Carte postale: J.M. Bellwald, Echternach. No 536; collection industrie.lu)



Usine de Rodange: Les appareils en fonte pour le chauffage de l’air, comme ceux de Marcinelle, problablement du système Gjers à tuyauterie en fonte pouvant atteindre une température de l'ordre de 450°C, sans pouvoir dépasser 550°C. 4 de ces appareils étaient installés perpendiculairement à l'axe des 2 hauts fourneaux, côté Rodange et 2 côté Athus. Chacun de ces appareils était muni de sa propre cheminée en forme de carré et chauffé aux gaz brut de haut-fourneau. Les Cowper déjà en vogue sur le continent depuis 1870, atteignait à l'époque des températures de l'ordre de 650 - 750°C.

1. Die Rodinger Hochofenanlage gegen das Jahr 1875 [Photo aus Jos. Wagner: La Sidérurgie etc], in: Daten aus der Luxemburgischen Eisenindustrie, n° XI. - Zusammengestellt von Camille Aschman, A-Z; Luxemburger illustrierte Wochenschrift, n° 47, 24. November 1935, S. 6.
2. Fig. 30. Les appareils en fonte pour le chauffage de l’air. Vue de l’usine de Rodange. Ce cliché nous montre la dernière phase de développement des appareils à tuyaux d’orgue pour le chauffage du vent de Hauts-fourneaux. - Dans : La sidérurgie luxembourgeoise avant la découverte du gisement des minettes ; Histoire technique du bon vieux temps par Jos. Wagner, 1921, Imprimerie Paul Schroell, Diekirch, p. 129.
3. Inscription au dos de la photo : Photographie faite à Rodange avant la construction des Cowpers
Photo : Archives Camille Aschman Jr. - Collection famille Aschman-Bodson.

 


Fonderie de Rodange - Usines d'Athus - Usines de Rodange - Extrait d'une carte vers 193x (Collection: industrie.lu)

 


Liens / Links
Rodanger Schmelz - Usine de Rodange - MMR

This is not the official page of this company / person. Any information or picture completing these pages is welcome! For more information just send us an e-mail.

Ceci n'est pas la page officielle de cette firme / personne. Toute information ou photo pouvant compléter ces pages est la bienvenue! Pour des informations supplémentaires, veuillez nous envoyer simplement un e-mail.

Dies ist nicht die offizielle Seite dieser Firma / Person. Jede Information oder jedes Foto, welche(s) diese Seiten vervollständigen, ist herzlich willkommen! Für mehr Informationen, senden Sie uns einfach eine E-mail.


 

Created by / Créé par / Copyright: jmo