Rodanger Schmelz
Usine de Rodange - MMR
Hüttenwerk Rodingen
D'Geschicht
L'Historique
Die Geschichte


Vue aérienne de l'Usine de Rodange (Collection: industrie.lu)

 

Historique - Geschichtlicher Überblick
28.11.1872

Fondation de la / Gründung der
"Société Anonyme des Hauts-Fourneaux de Rodange"
par les frères / durch die Gebrüder Charles Collart et Jules Collart et / und Thomas Byrne
Capital: 2,5 millions LUF

Conseil d'administration:

Eugène Fischer, propriétaire à Luxembourg
Jules Collart, Maître de Forges à Steinfort
Thomas Byrne, propriétaire de mines
Charles Dupret, Maître de Forges à Marcinelle
Max Joseph Felser, Walzwerkbesitzer, Kalk - Köln

1872-1874 Charles Dupret, ingénieur, secrétaire du Conseil d'administration, Directeur - gérant, chargé de la supervision de la construction de l'usine
   
(15.12.1872)

(Demande de la Société Metz & Cie, établie à Eich, pour établir à Lamadelaine aux lieux dits: "Im Lechebour", "In Braumerecht", "Im Kentzinger Brüll", 2 hauts-fourneaux au coke à quelques centaines de mètres à l'est de l'Usine de Rodange)

   
   
1874 Convention entre l'État du Grand-Duché de Luxembourg et des Sociétés de hauts-fourneaux luxembourgeoises pour des mines de fer hydraté oolithique, à exploiter sur une étendue de 173 hectares, 33 ares et 33 centiares, des gisements concesssibles de l'État, situés sur les territoires des communes d'Esch-sur-l'Alzette, Kayl et Pétange, e.a. par la Société anonyme des Hauts-fourneaux de Rodange, représentée par son directeur-gérant, M. Ernest (Charles ?) Dupret, ingénieur à Rodange;
   
1874 - 1877

Vitalis Tschiderer, directeur-gérant de l’Usine de Rodange

(Source: Daten aus der Luxemburgischen Eisenindustrie, n° XI. Zusammengestellt von Camille Aschman, A-Z. 1935)

   
1874 - 1875 M. Leurquin, chef de fabrication
   
   
1875 Capital: 3 millions LUF
   
1875 - 1880 Jean-Pierre Hardt, chef de fabrication à l'Usine de Rodange
   
1.1877 - 1881 Hippolythe Henry, directeur-gérant
   
   
3.1878

Luxembourg

La Westphalie nous a complètement débarrassé de notre stock de fontes; ses marchés à livrer ont été traités pour un chiffre si important qu'ils ont engagé les Sociétés Servais de Hollerich et Metz et Cie à rallumer chacune un haut-fourneau.

D'un autre côté, on annonce pour le mois de mai la mise à feu du fourneau de Rodange, dont le directeur, M. Hippolyte Henry, est l'ancien ingénieur de la Société Dupont - Dreyfus, à Ars.

Les prix sont fermes à 50 fr. Les expéditions sur France sont totalement arrêtées.

(Le Fer. Revue métallurgique commerciale et financière - N°9 - 3.3.1878)

   
21.6.1878

Mise à feu du premier haut-fourneau, dont la construction fut déjà achevée en 1874 (suite à une période de dépression économique)

   
1878/79

Der Hüttenkoks kam aus dem Bassin de Mons (angeblich weil er dort um 1 Fr / Tonne billiger war als der Ruhrkoks)

Preise:
1 Tonne Koks: 15 Franken
1 Tonne Minette: 2,5 Franken
Verkaufspreis 1 Tonne Gußeisen: 45 Franken

   
1879

Beitritt zum Syndicat des Fontes.

Kontingent für Rodange: 75 Tonnen

   
1879

Mise en service du transporteur aérien "BLEICHERT" Doihl - Usine de Rodange

Coûts: 50.000 Mark
   
1880 Mise à feu du haut-fourneau 2: 43000 t/an
   
   
1880 - 1884 M. Ernstmeier, chef de fabrication
   
1881 - 1900 Jean-Pierre Hardt, directeur-gérant
   
1882

François, ingénieur, chimiste et chargé de la fabrication

Traitement 100 fr/mois pendant les 3 premiers mois, après 200 fr/mois

   
vers 1883 Servais Georges, ingénieur-chimiste à Rodange
   
   
1884

Conseil d'administration:

Charles Collart, président
Thomas Byrne (+ 9.9.1884)
Henri Michel
Max Joseph Felser (+ 1889)
Eugène Fischer

   
   
1884 Eisenbach, chef d'atelier. Après 4 ans de service, son successeur devient Bieberich
   
7.5.1885 - 1887 Henri Muller, ingénieur à Burbach, chef de fabrication
   
1885 Location de la maison/hôtel Papier nouvellement construite au prix de 575 Fr/an par l'Usine de Rodange
   
<1888

Peu de temps avant 1888, l’Usine de Rodange avait fait creuser au plein milieu d’un terrain imperméable, comme à à Bel-Val, un puits de 380 mètres de profondeur, sans y rencontrer la nappe d’eau souterraine qu'elle recherchait.

Vers 1888 on entreprit différents travaux de sondage à Bel-Val (située à quelques kilomètres de distance de l'Usine de Rodange seulement), qui furent suivis du plus beau succès. La présence d’une source aussi abondante au plein milieu d’un terrain imperméable, non aquifère, connu plutôt à cause de sa légendaire pauvreté en eaux souterraines, devait paraître étrange et extraordinaire au premier abord.

(LIL: 7.9.1909)

   
1885-1898 Acquisition des concessions minières Schifflange, Walert, Kreutzweg
Prise d'intérêts dans les concessions Galgenberg, Ottange II
   
1.9.1887 - 31.1.1891 Emile Mayrisch, chef de fabrication aux hauts fourneaux aux usines de Rodange
   
1887 - ?

Dumont Emile, chef d'atelier de l'Usine de Rodange (son successeur: Ficheroulle Alexandre)

Traitement: 180 fr / mois + logement

1888 Naturalisation de Delmotte

Pierre
, chimiste à Rodange
   
  Laventurier, chef de fabrication
   
1891

A. Les membres ci-après nommés du conseil d'administration : MM.
Charles Collart, maître de forges et député, demeurant à Dommeldange;
Edouard Thilges, ancien ministre d'État du Grand-Duché de Luxembourg, demeurant à Luxembourg ;
Eugène Fischer, médecin-vétérinaire, demeurant à Luxembourg ;
Alphonse Munchen, ingénieur, demeurant à Luxembourg ;
Paul Servais, ingénieur, demeurant à Ehrang ;

B. Les membres du comité de surveillance ci-après nommés : MM.
Lothaire Huberty, géomètre en chef en retraite;
Nicolas-Florentin Mersch - Adam, négociant;
Jules Fischer, ingénieur, demeurant tous à Luxembourg ;

C. Le directeur-gérant ; M. Jean-Pierre Hardt, ingénieur, demeurant à Rodange ;

E. Les actionnaires ci-après nommés: MM.
Charles Collart,
Edouard Thilges,
Eugène Fischer, et
Alphonse Munchen, tous préqualifiés ;
Paul Servais susdit, agissant en son nom personnel et en sa qualité de mandataire de M. Paul de Scherff, propriétaire-rentier et député, demeurant à Luxembourg, aux termes d'une procuration s. s. p, datée de Coblence du 1er du mois courant ;
Lothaire Huberty susdit, agissant en son nom personnel
et en sa qualité de mandataire de Mademoiselle Madeleine Gerich, rentière, demeurant à Luxembourg, en vertu d'une procuration s. s. p. datée d'Arlon du 10 septembre dernier ;
Jean-Pierre Hardt susdit, agissant en son nom personnel et en sa qualité de mandataire de :
1) Madame Geneviève Baustert, propriétaire-rentière, demeurant à Luxembourg, veuve de M. Thomas Byrne, aux termes d'un pouvoir s, s. p. daté de Bruxelles du 18 septembre dernier, et
2) M. Henri Wolff, avocat-avoué, demeurant à Diekirch, suivant procuration s. s. p. datée d'Ostende du 30 septembre dernier. Les procurations ci-dessus énoncées ont été annexées à un procès-verbal de l'assemblée générale ordinaire des actionnaires dressé cejourd'hui par le ministère du notaire soussigné ; lequel procès-verbal sera soumis à l'enregistrement avant les présentes.
Nicolas-Florentin Mersch - Adam susdit ;
Jules Fischer susdit;
10° Guillaume Cognioul, comptable, demeurant à Steinfort ;
11° Jules Collart, maître de forges, demeurant à Steinfort ;
12° Xavier de Wael, industriel, demeurant à Eich ;
13° François Michel, rentier, demeurant à Eich ;
14° Jean Bour, propriétaire, demeurant à Metz ;
15° Eugène Salentiny, ingénieur, demeurant à Luxembourg;
16° Ernest Richard, chef-comptable, demeurant à Rodange.

   
1893 ? - 1896

Tockert Nicolas, chef de fabrication à Rodange, venait de Dommeldange

1896: retour à Dommeldange

   
1896

Construction de la première halle à minerais:

5 travées parallèles d'une portée de 8 m (fermes cintrées, couverture: tôles ondulées cintrées)

   
1897 Mise à feu du HF III
   
10.6.1899

M. Jean-Pierre Hardt, directeur-gérant de la société anonyme des hauts-fourneaux de Rodange, demeurant à Rodange, agissant a) en nom personnel, b) en sa dite qualité de directeur-gérant de la société anonyme des Hauts-Fourneaux de Rodange, actionnaires-fondateurs de la S.A. des Usines et Fonderies de Rodange

   
20.5.1899

Charles Libotte, entre comme chef de fabrication au service de l'Usine de Rodange

   
   
1.1.1901 - 3.1926

Joseph Fischer, Directeur-gérant

   
<=1901 Delmotte, chimiste à Rodange
   
1904

Rodange. - L’assemblée générale des actionnaires des Hauts-Fourneaux de Rodange, a fixé le dividende pour 1903 - 1904 à 8 %.

M. A. Würth, notaire à Cap, a été nommé membre du conseil d'administration en remplacement de feu M. Ed. Thilges. M. Michel Neuman a été nommé commissaire de surveillance.

(LIL: 20.9.1904)

   
16.8.1904 - 1930 Cornet René, chef d'atelier de l'Usine de Rodange (successeur de M. Ficheroulle)
   
27.4.1905


Fusion avec la société belge Ougrée-Marihaye: Division de la S.A. Ougrée-Marihaye

L'opération de fusion se fait par l'échange d'une action de Rodange contre 1,7 actions d'Ougrée-Marihaye

Ajout des minières du Broucherberg et du Klopp par cette fusion

   
1905 Lieferung einer 30.000 PS - Dampfmaschine für die Stahlwerke Rodingen, als größte Dampfmaschine der Welt, durch Ehrhardt & Sehmer
   
1907

Rodingen, 26. Sept. Wir lesen in der „Frankfurter Zeitung":„Wie bekannt, hat der Stahlwerksverband durch Beitritt der Rodinger Hochofenwerke eine Erweiterung erfahren, die darum besonders bemerkenswert ist, weil die Rodinger Werke in nahen Beziehungen zu der Société anonyme d'Ougrée Marihaye stehen, durch ihre Aufnahme also auch die belgische Industrie (wie schon früher die französische) eine Vertretung in dem deutschen Verbande erlangt hat. Über die Bedingungen des Beitritts berichtet jetzt die „Köln. Zeitung":
Der Beitritt erfolgt auf der Grundlage, daß das Stahlwerk Rodingen für die ersten sechs Monate nach seiner Inbetriebsetzung eine Jahresbeteiligung von 80.000 Tonnen Rohstahlgewicht und nach Ablauf dieser sechs Monate eine Zusatzmenge von 20.000 Tonnen erhält. Nach Verlauf eines weiteren Jahres, also 18 Monate nach Inbetriebsetzung des Stahlwerks, wird dessen Beteiligungsziffer abermals um 25.000 Tonnen erhöht, so daß die Gesamtbeteiligung des Werkes sich auf 125.000 Tonnen berechnet. Diese Mengen werden der Gesamtbeteiligungsziffer des Stahlwerksverbands hinzugefügt. Die Beteiligung des Stahlwerks Rodingen wird auf 60 % auf Halbzeug und mit 40  % auf die Gruppen Oberbaumaterial und Formeisen oder auf eine dieser Gruppen verteilt. Das Stahlwerk Rodingen hat ferner das Recht, ein Drittel seiner Gesamtbeteiligung auf eine der zu den Produkten B gehörigen Gruppen Stabeisen oder Bleche zu übertragen. In diesem Falle werden die beiden übrigen Drittel zur Hälfte auf Halbzeug und zur Hälfte auf eine oder auf die beiden andern Gruppen der Produkte A verteilt, in denen Rodingen eine Beteiligung hat. Die beabsichtigte Veränderung in seiner Beteiligung hat Rodingen dem Stahlwerksverband sechs Monate vorher anzuzeigen. Rodingen kann auf seine Rechnung seine Anlagen in Ougrée mit Halbzeug versorgen. Die hierfür benötigten Mengen sind dem Stahlwerksverband für jedes Vierteljahr im voraus bekannt zu geben, und die tatsächlich gelieferten Mengen werden auf die Beteiligung in Halbzeug in Anrechnung gebracht. An der Abrechnung und Gewinnverteilung des Verbandes nehmen sie jedoch nicht teil.

Die Société anonyme d'Ougrée-Marihaye hat somit für die Behandlung ihres Selbstverbrauchs an Halbzeug eine etwas andere Stellung erhalten als die anderen Werke des Verbandes, deren Selbstverbrauch zu der Rücklage des Verbandes beizutragen hat.

(LW: 27.9.1907)

   
1907 Die Arbeiten am Stahlwerk Rodingen schreiten rüstig voran. Herr Ingenieur Flohr hat vergangene Woche seinen Posten hier angetreten.

Die Rodinger Geschäftsleute erleben eine große Enttäuschung. Fast sämtliche Arbeiter, die am Stahlwerke und an den Hochöfen beschäftigt sind, wohnen im nahen Athus auf belgischem Boden.

(LW: 1.10.1907)

   
   
1907

Mise en service d'une aciérie Thomas, d'un blooming Duo de 920 mm et d'un gros train de laminoir Duo de 900 mm, 3 cages, nommé aujourd'hui train A

   
1908 Acquisition de la Société des Fonderies de Rodange pour devenir plus tard la division Fonderie-Ponts et Charpentes
   
1910

Modernisation  de la division Hauts-Fourneaux et construction d'un quatrième haut-fourneau

Construction de la nouvelle halle à minerais de 32 m. La toiture et les colonnes de la vieille halle ont trouvé à la suite maints emplois dans les différentes divisions de l'usine

1910 Installation du réservoir d'eau de 300 m³ à la cheminée du groupe de HFx 4 - 5 - 6
   
1911 Fondation de la / Gründung der S.A. Moulins à Scories Thomas, Rodange
   
1907 - 1911 Linard, préposé au service des laminoirs
   
1911 - 1923 Arendt Max, préposé au service des laminoirs pendant 12 ans
   
<=7.1912 Faber Eduard, Dipl.Ing., Rodingen, Hotel Papier
   
   
1913

Ausschachtungen zur Herstellung eines Hochtiefbehälters durch die Tiefbaugesellschaft Züblin im Hüttenwerk Rodingen. Durch einen höchstwahrscheinlich dadurch entstandenen Erddruck stürzte ein zirka 12 Meter hoher aus Cement hergestelter Erzbehälter um und schlug auf die Windleitung der Hochöfen 1 und 2 und die beiden Öfen mußten außer Betrieb gesetzt werden. Auch die Drahtseilbahn wurde wurde zerstört,

(LW: 12.5.1913)

   
<=1913 de Spirlet Julien, ingénieur
   
1913 4 hauts-fourneaux / Hochöfen
   
1913 5 hauts-fourneaux
   
1914-1915

Production fonte et acier:

   
1918 Gustave Prussen, ingénieur - chef de service des hauts-fourneaux
   
<=1919 Libotte, Grubendirektor
   
<=1921 -
>= 1942
Masy Albert, directeur des Mines - Grubendirektor
   
1919 Reprise du Moulin à scories de Rodange à une firme anversoise
   
   
? - 2.1920 Leopold Jacques, Hauptbuchhalter
2.1920 - ? Michel Miller, Hauptbuchhalter
Louis Peschon, Vorsteher der Handelsabteilung - chef de service commercial
1920 - 1946

Diederich Alphonse, secrétaire-général à l'Usine de Rodange

   
  Henri van Dyck - Hofmann, Kassierer, Caissier fondé de pouvoirs ( + 19.2. 1930, à l'âge de 57 ans, 53 rue de la Gare, Rodange)
   
18.12.1920

Accident mortel aux Usines de Rodange de Gustave Prussen - Origer, ingénieur - chef de service aux Usines de Rodange

   
1921 Acquisition du domaine minier de Lasauvage (Saintignon)
Construction d'installations de transformation des sous-produits : ballastière, briqueterie et agglomération
   
<=1923 Desterbeck Louis, ingénieur à l'Usine de Rodange
   
   
1924

Rodingen, 4. Dez. - Erfindung. Man schreibt uns: Eine Erfindung, an der seit Bestehen der Stahlwerke schon viel gearbeitet wurde, wird aus Rodingen gemeldet: Es handelt sich um einen Apparat, der den Zweck hat zu verhindern, daß bei Druckabgang oder Rohrbruch, die Konverter umkippen, wodurch das hierbei beschäftigte Personal einer direkten, großen Lebensgefahr ausgesetzt ist, abgesehen von dem bedeutenden materiellen Schaden, der dadurch entstehen kann. Genannter Apparat, erfunden von Hrn. Bernard Steinborn aus Rodingen, und erbaut von der Firma Duchscher und Cie aus Wecker, hat auf der Hütte Rodange gute Resultate erzielt und ist dazu geeignet, große Unfälle und nicht unerhebliche Geldverluste zu verhindern.

(t: 4.12.1924)

   
   
1927 Installation du réservoir d'eau de 175 m³ (sur la grande cheminée des chaudières (1907-1971)
   
<=1922 Libotte Charles, technischer Direktor
   
<=1923 - 1950 Raymond Moineau, de Liège, ingénieur à la MMR
   
1923 1er prolongement de la centrale à gaz de 17,5 m côté Athus, pour loger le moteur Ehrhardt & Sehmer N° 9
   

<= 1.1924

Arendt Max, ingénieur
Ansay Victor, ingénieur
Bernard Louis, contremaître
Bertinchamp Oscar, chef d'atelier
Colling Jean, chef de service général
Cornet René, chef d'atelier
Descamps Désiré, chef de service (moulin à scories)
Desterberg Louis, chef de la traction
Diederich Alphonse, ingénieur
Donjean Oscar, chef-tourneur
Fischer Joseph, ingénieur, directeur
Fischer Adolphe, ingénieur,
Flesch Michel, ingénieur
Gilon Louis, chef de service
Hella Julien, chef d'atelier
Henry Raymond, ingénieur
Landrain Louis, chef-souffleur
Libotte Charles, ingénieur, directeur
Liégeois Nic.-Emile, chef-ajusteur
Lentz Joseph, ingénieur
Malenprez Fernand, chef-souffleur
Masy Albert, ingénieur des usines
Monseur Joseph, chef des essais
Reisdorf René, ingénieur
Servais Georges, chimiste
Tolly Boris, chef de service

(LW: 18.1.1924)

   
10.4.1925 - 14.4.1930

Fourneau Jean, chef de service du laminoir de Rodange

   
1929 - 1946 Henry Raymond, ingénieur en chef du Laminoir et de la Fonderie
   
- 3.1926

Joseph Fischer, Direktor,

wird ab 1926 Mitglied des Verwaltungsrates

   
3.1926 - Libotte Charles, Direktor
   
9.1926 - ?

René Reisdorf, wird Hochofenchef, Ingenieur (er war vor etwa 3 Jahren von hier nach Ougrée versetzt worden)

(OMZ: 4.9.1926)

   
<=1927

Bourneau, chef du laminoir / Walzwerkchef in Rodange ou Athus ?

1927 Installation du réservoir d'eau de 300 m³ (sur la cheminée du groupe HFx 1 et 2
30.11.1927 Constitution de la Société de Transport d’Énergie Électrique du Grand-Duché de Luxembourg (SOTEL) en tant que société coopérative e.a. par la Métallurgique Rodange-Ougrée
   
<=1927 Derclaye, directeur du service des hauts-fourneaux de Rodange
   
1928 Construction du réfrigérant Hamon de 3.750 m³ à Rodange
   
<=1929

Rondet Marius, ingénieur, HFx à Rodange

   
<=7.1930

Adrien Gillard, Hütteningenieur

(OMZ: 18.7.1930)

   
1930 Installation de l'ascenseur Jaspar aux hauts-fourneaux
   
1934 Décès de Michel Flesch - Kleis, chef de service des aciéries
   
30.1.1935 S.A. Minière et Métallurgique de Rodange-Ougrée - MMR

   
1935 - 1938

Tolly Boris, ingénieur en chef de l'Usine de Rodange

   
 

Cofinindus d'Ougrée-Marihaye

Siderur - Société Commerciale de Sidérurgie d'Ougrée-Marihaye

   
<=4.1936 Ravi, ingénieur
21.9.1936

S.A. Minière et Métallurgique de Rodange - MMR

Capital social: 200.000.000 LUF représenté par 100.000 actions ordinaires de 1000 francs et 100.000 actions privilégiées de 1000 francs

Rodange, le 1.10.1936

(Scan: Mario Boone)

   
 
  SIDÉRUR = Organisme de vente e.a. de la S.A. MMR à Rodange (Luxembourg)

   
<=1936 Berlo Arthur , ingénieur?
   
1937

Installations complétées par un train moyen Trio de 600 mm, 3 cages  (anc. train B) et un d'un petit train Duo de 350-300 mm, 13 cages, pour ronds à béton encore en service aujourd'hui sous la dénomination de «train C»

   
1.1937 R. Henry, Chefingenieur und Leiter der Werk-Industrieschule (Feier zum 25jährigen Gründungsjubiläum)
   
<=2.1937 Jean Charles Marius Boudet, ingénieur
   
1938 - 1944 Tolly Boris, sous-directeur technique de l'Usine de Rodange
   
? - 1944 Jean-Pierre Paulus, contre-maître en chef de l'Usine de Rodange
   
<=1939

Libotte Charles, Directeur général
Tolly Boris, Directeur
Buchet (Bouchet) O., ingénieur Rodange

23.5.1940

An die Arbeitgeber.
Alle Arbeitgeber, die infolge der Ereignisse die geschuldete Löhnung nicht vornehmen konnten, werden andurch aufgefordert, der Gewerbe- und Mineninspektion die Adresse anzugeben, an die die Arbeiter sich wenden können, um ihre Löhnung zu erhalten. Mitgeteilt von der Gewerbeinspektion.

Mitteilung an die Arbeiter.
Noch infolge der Ereignisse (Kriegsausbruch) ausstehende Löhne werden bezahlt:

Rodingen, Arsenalstraße 12 in Luxemburg (wiem seng Adress war dat?)

(LW: 23.5.1940)

1940

Années de guerre, l'usine est gérée par des commissaires allemands

Rodinger Hofen- und Stahlwerke A.G.

 
 
1.3.1941 - 1944

Eisenhüttenwerke Rodingen G.m.b.H.
Rodinger Eisenhandel G.m.b.H.

Führung / Treuhändler:

Dr. Erich Faust (* 14.12.1893 Mülhausen (Elsass) / Mulhouse)

  Hahl Hans, Dipl. Wirtsch. Ing., vorher Mitarbeiter bei Friederich Flick, Berlin
 
   
10.1941 Soisson Camil, Dipl.-Ing., Stahlwerkschef,  Rodinger  Eisenhüttenwerke, Rodingen

Wohnung: Luxemburger Straße 16, Rodingen

   
   
<=1942

Hess Peter, Betriebschef der elektrischen Abteilung, tél: 9002
Schaul Alex, Hochofenabteilungschef, tél: 9047
Soisson Camille, Dipl. Ing., Stahlwerkschef, tél: 9038

Eisenhüttenwerke Rodingen - Büro
Arsenalstraße 12, Luxemburg, Tél: 5117

<=1942 Tolly Boris, Direktor
9.1942

Nach dem General-Streik vom 31.8.1942
Umsiedlung u.a. von Mathieu Wilhelm, Ingénieur, Rodange (MMR?)

(Die Ehrentafel der Umgesiedelten - OMZ 29.12.1945)

   
1944 S.A. Minière et Métallurgique de Rodange
   
1943-1949 Reconstruction du HF I (diamètre de son creuset: 5 m)
   
<=1944 Wiesenbach Mathias François, ingénieur-chimiste, Rodange
   
1944 - 1946 Tolly Boris, directeur-général de l'Usine de Rodange
   
22.4.1946

Décès de Tolly Boris, directeur (général) de la S.A. Minière et Métallurgique de Rodange (+ à Paris, à l'âge de 58 ans)

1.1947: Ernennung: Alphonse Diederich, stellvertretender Generaldirektor

   
1949

5 hauts-fourneaux (dont 2 de grande capacité) / Hochöfen (capacité par hf: 175 - 450 t/j); 13 Cowpers
1 centrale électrique de 13.600 kW
1 mélangeur de 480 t
4 convertisseurs de 18 t
2 cubilots à fontes
2 cubilots à Spiegel
1 blooming de 900 mm
1 train moyen de 600 mm, à 3 cages trios
1 petit train de 350-300 mm, à treize cages duos
1 installation de traitement thermique permettant de normaliser et de traiter des rails pouvant atteindre jusqu'à 40 m
1 fonderie de fonte
1 fonderie d'acier
1 fonderie de bronze
1 atelier de parachèvement mécanique
1 atelier de ponts et charpentes et de chaudronnerie
1 briqueterie pour briques de laitier
1 installation de concassage de laitier et de fabrication de tarmacadam
1 moulin à scories
superficie des concessions: près de 300 ha

   
 

M. Charles Libotte, Directeur

au service de l'Usine de Rodange de 1899 - 1949

<=5.1949 Raymond Henry, früherer technischer Direktor
Alphonse Diederich, directeur général adjoint
Victor Nickels, Ingenieur und Betriebschef
René Reisdorf, Ingenieur und Betriebschef
Louis Landrain, Fabrikationschef im Stahlwerk
Jean Maréchal, Laboratoriumsleiter
1949 Fourneau Jean, directeur général de Rodange
   
1949-50 Dans le cadre du plan Marshall, aménagement du train Morgan, le train de 350-300 mm est doté d’un équipement complémentaire, 6 cages Duo pour le laminage du fil, diamètre 5,5-10 mm et un train de feuillards
   
1.1.1950 - ? René Sulbout, secrétaire générale de l'Usine de Rodange
   

1950

Electrification de la commande du blooming et du gros train

   
1950 Abattement de la cheminée, érigée par Max Ferbeck de Welkenrath, auprès de la bascule, pour assurer le tirage de cowpers côté Rodange. Cette cheminée n'eut pas une longue durée, car en 1910, lors de la construction des caves à mines souterraines, ses carneaux de fumée furent sectionnés. Depuis lors, isolée des hauts-fourneaux et était hors de service. Elle fut remplacée en 1910 par une autre cheminée se trouvant entre les appareils Cowpers du groupe de hauts fourneaux côté Pétange et de la halle de 32 m. Ses dimensions: hauteur: 80 m, diamètres intérieurs à la base 4,80 m, au sommet: 4 m
   

1951

Installation d’un turbo-alternateur de 12.500 kW alimenté par deux chaudières Velox
Construction d’un nouveau réfrigérateur d’eau de 5000 m³ pour la centrale

   
1952 Prolongement de la centrale à gaz de 47,5 m, pour loger les 2 turbos à vapeur N°13 et N° 14, ainsi que les chaudières Velox I & II
1952


Usine de Rodange - Vue prise des grands bureaux en direction de l'Aciérie (Archive MMRA)

A l'avant plan:

  • une petite tuyauterie à gaz destinée au chauffage des grands bureaux
  • la rue Rodange - Athus
  • le pont de liaison Hauts fourneaux - Aciérie
  • la tuyauterie à gaz de 2 m de diamètre
  • la tuyauterie à vent de 1 m de diamètre

Au milieu:

  • la nouvelle tuyauterie à vent (diamètre: 1 m) destinée aux 4 nouveaux convertiseurs DEMAG en montage
  • la cheminée Dolomie - Mélangeur
   
<=1952 - >=1965 Raymond Warzée, directeur technique de l'Usine de Rodange
   
1952 Installation de 4 nouvelles cornues de 20 tonnes à l’aciérie Thomas
   
1952 - 1977 /78 Maurice Mines, ingénieur
   
1953

Installation de 2 groupes IIgner et de 2 moteurs électriques réversibles actionnant le blooming et le train A (gros train), (en remplacement des machines à vapeur du type Drilling) en remplacement de la machine à vapeur Ehrhardt & Sehmer

Installation d’une soufflante de 2.200 m³ pour les hauts-fourneaux

   
? Fondation

Eucosider, Pétange

par MMR

   
29.3.1954 Mise à feu du HF I
   

1955

Installation d’une soufflante aciérie commandée par turbine à gaz

   
6.1957
Déplacement d'un mélangeur (capacité 450 t) par la Firme Crusnière de Seraing (Archive MMRA)
   

1957

Mise en service d’un mélangeur rotatif de 1000 t à l’aciérie Thomas
Commande d’une grue de coulée de 25 t
Installation d’une cinquième cornue de 25 t
Mise en service de 7 cellules de fours Pits à atmosphère contrôlée

   
 

1 centrale électrique d'une puissance totale installée de 31.800 KW

5 hauts-fourneaux (1.680 t fonte / jour)

1 aciérie Thomas, comprenant:

5 trains de laminoir:

  • 1 blooming duo de 920
  • 1 gros train duo de 900 à 3 cages
  • 1 train moyen trio de 600 à 3 cages
  • 1 petit train duo à 13 cages
  • 1 train de feuillards
  • 1 train à fil Morgan à 6 cages
   

1959

Arrêt de la briqueterie

   
22.9.1961 Mise à feu du HF II reconstruit (diamètre de son creuset: 5,2 m)
   
<=1962 Fourneau Jean, administrateur-directeur général MMR S.A. (de la Chiers)
17 route de Luxembourg, Rodange
<=1962

Richard Herlin, ingénieur, Rodange (de Cockerill)
René Sulbout, administrateur de sociétés, 28 avenue Dr Gaasch, Rodange

membres du conseil d'administration de Luxmetal

<=1962 Gillardin J.B., ingénieur-diplomé, 41, avenue Dr Gaasch, Rodange
Erpelding Fernand, ingénieur des mines, 45 Grand-rue, Rodange, plus tard 28 avenue Dr Gaasch, Rodange
   
<=1962

Chantier Usine de Rodange:

Basse-Sambre S.A., route de Luxembourg, Tél: 56398
Diederich-Colas C., Tél 56193
SOLUDEC, Tél: 56196

   
1962 Mise en service des installations de concassage et criblage et nouveau funiculaire Applevage pour le transport du minerai entre la minière Doihl et les hauts fourneaux
   
1963 Mise en service industrielle du bedding, 65% des minerais y sont traités avant d’être dirigés vers l’atelier d’agglomération Dwight-Lloyd  (capacité  2400 t/jour) à l'Usine de Rodange
   
 
Machine d'agglomération (Huntington-Heberlein) de l'Usine de Rodange
Longueur sous dépression: 48,80 m
Largeur: 2,44 m
Capacité de production: 100 t d'aggloméré / h
Allumage: 3 rangées de 22 brûleurs, alimentés par un mélange de gaz de haut fourneau et de gaz naturel
   
3.1964

La Division Luxembourgeoise de L'Air Liquide vient de conclure avec MMR un contrat pour la fourniture de 1 400 000 m³/mois d'oxygène, nécessaire pour son aciérie. Cet oxygène sera livré par canalisation et proviendra du réseau d'oxyducs de la Société Oxylor, filiale de L'Air Liquide, qui dessert déjà les aciéries du bassin lorrain. Cette nouvelle extension portera le réseau Oxylor à 206 km. L'oxyduc prolongé vers le Nord-Ouest atteindra ainsi le bassin sidérurgique luxembourgeois.

(LL: 6.3.1964)

   
   
1964 Mise en service d’une cornue travaillant selon le procédé LDAC de 22 t en remplacement d’une cornue Thomas
   
? - ? Nicolay, ingénieur, aciérie, informatique
? - ? Gofflot, chef de service de l'aciérie
? - ? Mathieu (Guillaume ?), chef de service hf
   
1965 Modernisation intégrale des exploitations minières.45% des besoins sont couverts par nos minières, dont 48% à ciel ouvert et 52% en galerie
25.9.1966 Mise à feu du nouveau HF I (diamètre de son creuset: 5,2 m)
1967-68

Ecole d'apprentissage - op der MMR vun Rodange - J.B. Gillardin, directeur de l'école (Collection: Marcel Schlim)
2 apprentis - ajusteurs
5 apprentis - électro-mécaniciens
1 apprenti- mécanicien-tourneur
1 apprenti - forgeron
2 apprentis - mouleurs
1 apprenti - chaudronnier
   
<=1969 Richard Herlin, administrateur-directeur général MMR S.A.
   

1969

Les 5 hauts-fourneaux sont capables de produire 2.000 tonnes de fonte par jour

   
2.1969 En vue de la réforme profonde des méthodes administratives le service informatique de l'Usine de Rodange sera doté d'un ordinateur IBM 360-25
   
1969

Fondation

Armatures S.A., rue de Schifflange, Pontpierrre / Mondercange

par MMR

   
4.11.1969 Mise en route du train à ronds et à fil modernisé (Train C). Nouveau four poussant  OFU  pour chauffer des billettes de 80x80 à 100x100 mm, capacité 100t/h, longueur 9,1 m. Utilisation du gaz naturel pour la première fois à l’usine. Ajout de 4 cages SCHLOEMANN supplémentaires au dégrossi. (17 cages duo dont 4 dégrossisseurs de 450 mm de diamètre et 13 cages de 16" et 14". Remplacement des moteurs électriques, nouveau refroidissoir SCHLOEMANN pour ronds, longueur 85 m, mise en service d’un bottelage semi-automatique DEMAG au magasin.
   
16.8.1970 Mise en service du train trio de 600 mm modernisé du point de vue électrique, système Téléstatique de TELEMECANIQUE et par l’ajout d’un refroidissoir à billettes H&K, abaissant la température de 900° à 350°. Gamme des billettes 50x50 à 100x100 mm, longueur 9,1 m.
   
1970 Première application du procédé OBM à l’aciérie. (soufflage d’oxygène pure par le fond de la cornue) et mise en service de 2 fours Pits supplémentaires.
   
1972

Mise en  service du nouveau blooming SACK et du nouveau refroidissoir hydraulique à longerons mobiles SACK.

Construction d’un système de dégazage sous vide à l’aciérie.
   
1972
Minière et Métallurgique Rodange 1872-1972 (Collection: industrie.lu)
   
30.12.1972

S.A. Métallurgique et Minière de Rodange

Capital social: 340.000.000 LUF

Effectif: 2943 personnes

La société a reçu à titre d'apports la totalité de l'avoir social (actif et passif) de la Minière et Métallurgique de Rodange S.A. avec toutes les participations industrielles qui s'y rattachent, à l'exception des participations non liées directement à l'activité sidérurgique, contre attribution de 170.000 actions.

Création d'AUDIOFINA

1.1.1973 Fusion avec / Fusion mit l'Usine d'Athus -> S.A. Métallurgique et Minière de Rodange - Athus - MMRA
   
30.3.1973 La société a reçu à titre d'apports la totalité de l'actif de la division d'Athus de la société Cockerill, rien excepté ni réservé, net de toutes charges, contre attribution de 84.994 actions.
   
   
10.1973

Navet Paul, chef de service
Aimont Roger, chef de service à Athus
Viot Paul, chef de service à Athus

in: 158 Auszeichnungen und 344 goldene Uhren für langjährige Mitarbeiter der Minière et Métallurgique Rodange-Athus (LW: 25.10.1973)

   
   
1974 Capital social: 510.000.000 LUF
Effectif: 5.040 personnes
 
Métallurgique et Minière de Rodange - Athus - MMRA (Collection: industrie.lu)
(1974) (Création de la

Société des Laminoirs de Villerupt - SLV

e.a. par MMRA)
   
   
1975 - 1.5.1985 Gillardin J.B., directeur
   
29.4.1975 Arrêt du moulin à scories
   
2.8.1975 Mise en veilleuse du haut-fourneau II et de l'agglomération
   
  (KIHN)
   
 

Métallurgique et Minière de Rodange-Athus S.A.

Capital: 510.000.000 LUF: 255.000 actions sans désignation de valeur nominale, entièrement libérées

Rodange, le 9 juin 1975

(Collection: industrie.lu)

   
  Gillardin J.B., Flesch Colette, Poos Pierre (FEP / OGBL) luttent pour la survie de Rodange
   
1978 ARBED entre dans le capital de MMRA et détient 25,2% des actions. Elle exerce également la Présidence du Conseil d'Administration et la fonction d'Administrateur Délégué. Il est décidé d'arrêter les minières, les hauts-fourneaux et la fonderie.
   
1978 Alimentation de l’aciérie avec de la fonte liquide par poches Torpedo en provenance de ADI ou AEB
   
1978 Mise en service du procédé Tempcore au train C traitement thermique des ronds à béton dans le flux de laminage.
   
1979 Arrêt définitif de l’aciérie, des fours Pits et du blooming
197x
STOP au démantèlement M.M.R.A., Rodange (Collection: industrie.lu)
   
1981 Mise en service d’un four à longerons mobiles STEIN-SURFACE permettant de réchauffer des blooms 200 x 200 mm et 250 x 250 mm en provenance de l’Arbed et de pratiquement toute l’Europe
   
1983 Fermeture définitive du train à fil
   
  Euromill S.A., Rodange, 5019-2144
<=1984 Société des Mines d'Ottange 2, Yutz / France (Participation MMRA: 99,93%)
Société des Mines de Fer de Rochonvillers, Yutz / France (Participation MMRA: 99,93%)
Société Siderur-Métallurgique et de Transports, Yutz / France (Participation MMRA: 99,76%)
1985 Mise en route du TTR, installation automatique, développée ensemble avec le personnel de MMRA, servant au traitement thermique des rails dans le flux de laminage
   
<=1988 Bouchoms Jacques, directeur
   
1997 Mise en service d’une installation de bottelage automatique SUNDS (6 botteleuses) au magasin du train C
   
1990 ? Arrêt définitif de la production de rails pour chemin de fer

1990 ?

Mise en service installation QST, installation automatique, développée ensemble avec le personnel de MMRA, servant au traitement thermique des profilés Zorres (cadres de mines) dans le flux de laminage

   
   
   
19.5.1994 Décisions de l'Assemblée Générale extraordinaire du 19.5.1994: changement de dénomination de la société en ARES S.A.

Le capital social est porté à 7.042.840 francs
   
1995 Mise en service d’un pesage automatique pour fardeaux de ronds à bétons au magasin du train C

Mise en service d’une installation de triage, d’empilage et de bottelage automatique pour profilés moyens au parachèvement du gros train
   
? - ? Dahm, administrateur
   
? - 2001 - ? Decker Michel directeur (venait d'ARBED-Schifflange)
   
2003 La société ARES devient une division d’ARCELOR
   
2005 Nouvelle modernisation du train de laminage de 350-300 mm par l’ajout de plusieurs cages dont une cage verticale
   
2006 La société ARES devient une division d’ARCELOR-MITTAL
   
2007 Début de la modernisation du gros train (Train A)  pour permettre entre autres le laminage de palplanches
   
   
22.9.2011

ARCELOR-MITTAL - Ankündigung:

  • Das Stahlwerk Schifflange wird auf unbestimmte Zeit stillgelegt, die Drahtstraße soll reduziert weiterarbeiten
  • Die Straße C in Rodange soll auf unbestimmte Zeit schliessen, die Straße A soll auf 2 Schichten weiterarbeiten
   
 
Laminoir (Train A) de l'Usine de Rodange (Photos: 16.9.2017 jmo)
   
 
MMR, Robert REDER


Production fonte et acier


Acropol Luxembourg - anciens bureaux de l'Usine de Rodange (Photo: 2.3.2016 jmo)


Anciens bureaux de l'Usine de Rodange (Photos: 2.3.2016 jmo)


ArcelorMittal - Site de Rodange (Photos: 13.9.2012 jmo)


ArcelorMittal - Site de Rodange (Photo: 20.6.2012 jmo)


ArcelorMittal - ancien logo ARES, Rodange (Photos: 25.08.2014 jmo)


Bureaux ArcelorMittal Rodange (Photos: 27.08.2012 jmo)


ARES S.A. Groupe Arcelor à Rodange (Photo: 24.01.2008 jmo)

 


Château d'eau au PED - Pôle Européen de Développement à Rodange (Photo: 2.3.2016 jmo)


Château d'eau au PED - Pôle Européen de Développement à Rodange (Photo: 5.5.2001 jmo)


Hommage à nos Mineurs et Métallurgistes à Rodange (Photo: 5.5.2001 jmo)


Ancien logo MMRA, Rodange (Photos: 25.08.2014 jmo)


Ancien Casino MMR à Rodange (en cours de démolition) (Photo: 30.10.2008 jmo)

 


Fusion Athus avec Rodange - Janvier 1974 (Photo collection: jmo)


Usine de Rodange -1967 (Photo: Marcel Schlim)




L'ancienne Usine de Rodange (Photo: Mai 1978 Pierre Wagner; scan Tom Wagner)


L'ancienne usine de Rodange (Photo: Louis Roth)

 


Le transporteur aérien (Photo: Louis Roth)


Le transporteur aérien et les silos de recette des minérais (Photo: 1963 Louis Roth)


Le Transporteur aérien (Photo: Louis Roth)


Silos de coke devant les hauts fourneaux (Photos: Louis Roth)


(Photos: Louis Roth)


Appareil de mise en stock de minerais au parc d'homogénéisation (Photo: 1963 Louis Roth)


Station d'agglomération (Photos: 1963 Louis Roth)


L'aggloméré sur le refroidisseur (Photo: 1963 Louis Roth)


Usine de Rodange, vue côté Athus (Photo: Louis Roth)


La nouvelle turbine à gaz de 7500 kW à la Centrale électrique des hauts fourneaux (Photo: mars 1959 Louis Roth)


Schlackenabstich am Hochofen V (Photo: Louis Roth)


La fonte (Photo: Louis Roth)


LiM Logging, Rodange, 1 rue de l'Industrie dans l'ancien réfectoire des Hauts Fourneaux (Photo: 2.3.2016 jmo)
<=1981: Informalux / Telindus


Rodange - L'Usine: Démolition de l'ancien réfectoire? (Archive MMRA)



Le nouveau réfectoire des Hauts Fourneaux (Photos: juin 1957 Louis Roth)


1= Magasin à briques réfractaire - chamotte etc.
2= Air Liquide
3= Réfectoire
4= Briqueterie (briques à laitier)
5= Ballastières, concassage, triage, grenailleuse           
Situation: Année 1959 - Schlim M.


Le site de l'Usine de Rodange: fonderie - moulin à scories - laminoirs - aciérie - hauts.fourneaux - 9.1956 (Dessin: Pol Collette; collection: Marcel Schlim)


Les laminoirs et l'aciérie sur le site de l'Usine de Rodange - 9.1956 (Extrait du dessin: Pol Collette; collection: Marcel Schlim)


Les laminoirs sur le site de l'Usine de Rodange: Train D - Réfectoire - Train C - Bascule - Train B - Train A - Tours à CVs - Réfectoire Parachèvement - Parachèvement - 9.1956 (Extrait du dessin: Pol Collette; collection: Marcel Schlim)



L'aciérie sur le site de l'Usine de Rodange: Réfectoire - service électrique - magasin aciérie - cercle privé - essais portail aciérie - 9.1956 (Extrait du dessin: Pol Collette; collection: Marcel Schlim)


Les hauts-fourneaux de l'Usine de Rodange: ballastière, centrale, réfectoire HFs, briqueterie, portail HF, ateliers, magasin, locomotives - 1956 (Extrait du dessin: Pol Collette; collection: Marcel Schlim)


Cantine ouvrière de l'Usine de Rodange, coin rue de Rodange et rue Ougrée, Athus - 9.1956 (Extrait du dessin: Pol Collette; collection: Marcel Schlim)


Usine de Rodange - Pont entre le site des hauts-fourneaux et le site Aciérie - Laminoirs - Tuyaux à gaz et à vent - vers 1955 (Collection: Robert REDER)


Pont entre le site des hauts-fourneaux et le site Aciérie-Laminoirs, de l'Usine de Rodange (Photos: 2.3.2016 jmo)


Conduite à gaz - Raccordement ferroviaire et routier de la Fonderie de Rodange à l'Usine de Rodange - vue de l'Usine de Rodange - au-dessus du pont métallique se trouvent les voies de la courbe d'Aubange et de la ligne Rodange - Athus (Photos: 19.4.2003 jmo)


Conduite à gaz - Raccordement ferroviaire et routier de la Fonderie de Rodange à l'Usine de Rodange - vue de la Fonderie - au-dessus du pont métallique se trouvent les voies de la courbe d'Aubange et de la ligne Rodange - Athus (Photos: 19.4.2003 jmo)


Bronze M.M.R. 75e anniversaire - CHARLES LIBOTTE JUBILE INDUSTRIEL - Rodange 20.5.1949 - Graveur: Fischweiler / Jules Fonson - Dimensions: 6,2 x 7,8 cm (Collection: industrie.lu)
avec le Transporteur aérien Dhoil - Usine MMR


M.M.R. 75e anniversaire - Avec le meilleur souvenir du Conseil d'Administartion et de la Direction Générale de la S.A. Minière et Métallurgique de Rodange - 21.5.1949 - (Collection: industrie.lu)


Usine et Laminoir Rodange - 1936 (Carte postale: Editeur: H. Chansay-Ney, Athus; collection industrie.lu)

 


L'Usine de Rodange vue d'Athus, rue de Rodange - Cordonnier Marcaccini (Carte postale: Edition d'Athus - Photo Dessart; collection industrie.lu)


Usine de Rodange (Collection: Marcel Schlim)


Usine Ougrée-Marihaye, Rodange - vers 1936 (Carte postale: Manufacture de Cartes-Vues, Ed. Hansen, Mersch; Collection: industrie.lu)


Usine de Rodange
(Carte postale: Maison de gros P. Houstraas, Luxembourg & Metz; No 4 ; Collection: industrie.lu)


Hauts-fourneaux de Rodange - vers 1928 (Carte postale: Edit. R.Chansay, Rodange; collection industrie.lu)


L'Usine de Rodange - vers 1911 (Extrait de la carte postale: Georg Stilke, Brüssel, 40 rue des Croisades; collection industrie.lu)


Rodange - L'usine, vers 1911 (Carte postale: Editeur: G. Marchand, Athus; collection: Ed Federmeyer)


Rodange - Moulin à scories, vers 1913 (Carte postale: H. Chansay, Impr.-édit., Athus; collection industrie.lu)

 


L'Usine de Rodange - vers 1911 (Carte postale: H. Chansay, imprimeur-éditeur Athus; collection industrie.lu)


L'Usine de Rodange - vers 1910 (Carte postale: G. Marchand, Athus; collection industrie.lu)


Rodange - Les usines, vers 1909 (Carte postale: Fr. Becker, Hôtel Terminus, Rodange; collection industrie.lu)


L'Usine de Rodange - vers 1909 (Carte postale: Série H N° 1 Collection V. Kremer, coiffeur Longwy-Haut; collection industrie.lu)


Rodange - L'Usine vers 1908 (Carte postale: 14188 H. Chansay, imprimeur-éditeur Athus)


Rodange - L'Usine (Archive MMRA)



1907: Intérieur de la centrale (Collection industrie.lu)
au premier plan: groupe vapo-électrique N° 6 Van den Kerchove
En suite: la soufflante à vapeur La Meuse N° 5 et les 2 soufflantes à gaz Ehrhardt & Sehmer N° 3 et 4

 


Les Hauts-Fourneaux de Rodange - vers 1906 (Carte postale: collection industrie.lu)


Gare Rodange vers 1906, à gauche l'Usine de Rodange (Carte postale)


Usine de Rodange vers 1906: Les Hauts Fourneaux (Carte postale collection: Marcel Schlim)


Gare Rodange vers 1906, à gauche l'Usine de Rodange (Carte postale)


Hauts-Fourneaux de Rodange (Carte postale: collection industrie.lu)


Usines de Rodange - < 12.1903 (Carte postale: collection industrie.lu)


Hauts-fourneaux de Rodange (Carte postale: Charles Bernhoeft, Luxembourg N° 237; collection industrie.lu)


Les bureaux et casernes des usines, Rodange - 1902 (Carte postale: Série H No. 2. Collection V. Kremer, coiffeur, Longwy-Haut; collection industrie.lu)


Usine de Rodange - Bâtiment des soufflantes Mulhouse et Cockerill, portant 2 réservoirs d'eau, accolé à ce bâtiment une station de pompage, destinée à refouler de l'eau chaude vers le réfrigérant empilé de fagots (Fäschen) - 1900


Der explodierte Hochofen im Rodinger Hüttenwerk - 4.11.1899. (Aus: Daten aus der Luxemburgischen Eisenindustrie, n° XI. - Zusammengestellt von Camille Aschman, A-Z,1935 - Collection famille Aschman-Bodson)
Cette explosition était due à l'inflammation de carbone pulvérulent provenant de la dissociation du CO2 par le carbone du coke dans le haut de la cuve; cet accident se produit souvent après un long arrêt du fourneau pendant lequel le feu monte dans la cuve; pendant cet arrêt il se produit souvent un accrochage dont la chute ultérieure provoque l'inflammation instantanée du carbone pulvérulent. C'est un cas analogue à celui de l'inflammation instantanée de poussiers de charbon dans les charbonnages. (Dans: Revue Universelle des Mines - N° 7 - 1942 ; Collection: industrie.lu)


L'Usine de Rodange (Carte postale: J.M. Bellwald, Echternach. No 536; collection industrie.lu)


L'Usine de Rodange (Archive MMRA)



1. Die Rodinger Hochofenanlage gegen das Jahr 1875 [Photo aus Jos. Wagner: La Sidérurgie etc], in: Daten aus der Luxemburgischen Eisenindustrie, n° XI. - Zusammengestellt von Camille Aschman, A-Z; Luxemburger illustrierte Wochenschrift, n° 47, 24. November 1935, S. 6.
2. Fig. 30. Les appareils en fonte pour le chauffage de l’air. Vue de l’usine de Rodange. Ce cliché nous montre la dernière phase de développement des appareils à tuyaux d’orgue pour le chauffage du vent de Hauts-fourneaux. - Dans : La sidérurgie luxembourgeoise avant la découverte du gisement des minettes ; Histoire technique du bon vieux temps par Jos. Wagner, 1921, Imprimerie Paul Schroell, Diekirch, p. 129.
3. Inscription au dos de la photo : Photographie faite à Rodange avant la construction des Cowpers
Photo : Archives Camille Aschman Jr. - Collection famille Aschman-Bodson.


Emplacement de l'Usine de Rodange - 1874 (Document: ANLux)


M.M.R. - Minière et Métallurgique de Rodange - Pub: 1971
Acier Thomas et LD en toutes nuances
Demi-produits de relaminage
Poutrelles I et U: Série PN et PE
Profils anglais et américains
Poutrelles à larges ailes et à faces parallèles
Ronds à bétons lisses et crénelés
Fil machine pour tréfilage et électrodes
Rails pour grues et ponts roulants
Vente: LUXMETAL
Rails vignoles - rails à gorges
Palplanches type S et Z
Moulages en fonte et acier - lingotières
Poches et cuves à laitier et à fonte
Scories Thomas
Laitier granulé de haut fourneau
Vente directe: Rodange


Enveloppe de la S.A. Minière et Métallurgique de Rodange - 26.9.1961 - 2,5 fr (Collection: Marcel Schlim)


1955 - Minière et métallurgique de Rodange S. A. - Agence de vente pour le Congo SIDERUR-Congo - 14, rue de Bastion - Bruxelles - 33, avenue Prince de Liège - Léopoldville - Dans: "Luxembourg - Au service du Congo" - Publié par le Service d’expansion économique avec la collaboration de la Fédération des industriels, 1955, Imprimerie Bourg-Bourger, Luxembourg (Collection Charles-Louis Aschman)


S.A. Minière et Métallurgique de Rodange - 1948-49 Dans: 1948 - 1949  L'Automobile Club du Grand-Duché de Luxembourg (ACL) (Collection: Philippe Aschman)


31.10.1935 - Minière et Métallurgique de Rodange-Ougrée SA - Papier à lettre à entête - Archives Camille Aschman Jr. - Collection famille Aschman-Bodson.


S.A. d'Ougrée - Marihaye - Usines à Ougrée et Rodange - 1922 (Publicité - Collection: industrie.lu)


Fonderie de Rodange - Usines d'Athus - Usines de Rodange - Extrait d'une carte vers 193x (Collection: industrie.lu)


Fonderie de Rodange - Usine d'Athus - Moulin à scories - Aciérie - Usine de Rodange - Extrait d'une carte de 1920 (Collection: Dario Di Genova)


20.7.1878 - Nous avons expédié ce jour à votre adresse 10 tonnes charbons sur wagon N° 24971 - (Charbonnage du Horloz) Braconnier, Tilleur / Belgique - à Monsieur le Directeur Gérant des Hauts fourneaux de Rodange (Collection: industrie.lu)

rue Ougrée - Marihaye
B-6791 Athus

Nom de la société qui administrait l'Usine de Rodange et qui, de 1926 à 1930, construisit les maisons ouvrières de la rue Ougrée-Marihaye ainsi que celles des rues de l'Ecole et du Centenaire. A cet ensemble, la population donna le nom de "Casernes de Rodange"

Bibliographie
  Titel - Titre
Author - Auteur - Autor
Date
Edition - Verlag
Contents - Contenu - Inhalt
Pages- Seiten
ISBN

Luxembourg

Au service du Congo

Publié par le Service d’expansion économique avec la collaboration de la Fédération des industriels 1955 Imprimerie Bourg-Bourger, Luxembourg.      

Liens / Links
Rodanger Schmelz - Usine de Rodange - MMR

This is not the official page of this company / person. Any information or picture completing these pages is welcome! For more information just send us an e-mail.

Ceci n'est pas la page officielle de cette firme / personne. Toute information ou photo pouvant compléter ces pages est la bienvenue! Pour des informations supplémentaires, veuillez nous envoyer simplement un e-mail.

Dies ist nicht die offizielle Seite dieser Firma / Person. Jede Information oder jedes Foto, welche(s) diese Seiten vervollständigen, ist herzlich willkommen! Für mehr Informationen, senden Sie uns einfach eine E-mail.


 

Created by / Créé par / Copyright: jmo